Nous arrivons à Kalambaka après avoir changé de train à une autre gare dont je ne me souviens le nom, vers environ 5 heures du matin. Une arrivée on ne peut plus trop matinale. La gare est vide nous sommes les deux seuls sur le quai, nous sortons de la gare et me fie à un plan rapidement noté sur un carnet de note pour nous rendre dans notre auberge.

Nous cheminons dans la ville, à la recherche de cette auberge la Mythos Ghesthouse, en guise de comité d’accueil des chiens errants dans les rues nous saluent. Nous trouvons finalement l’auberge mais elle est fermé. Elle ouvrira ses portes vers 9 heures du matin, il n’était que 6 heures du matin. Des villageois s’activent dans les rues proches de l’auberge, car c’est jour de marché. Il fait froid même glacial, mon amie est frigorifiée, un gentil villageois nous prête un manteau, pour la réchauffer. J’apprécie le moment bien que moi même frigorifié.

Ce qui m’interpelle dans les informations que l’on consacre aux Météores c’est qu’on y parle que de la religion, en effet à l’origine de l’expansion du christianisme, les chrétiens étaient persécutés par Rome ils vinrent donc se recueillir à l’abri des regards dans ses falaises sauvages. De nos jours on peut visiter de nombreux monastères, et Kalambaka les Méteores constitue un lieu de pèlerinage pour tous les chrétiens orthodoxe. Mais ce qui m’intéressait moi ce n’est pas les monastères bien que la culture religieuse orthodoxe regorge de mystères et de trésors, ce qui m’intéressait moi c’est le façonnement géologique de ces falaises de poudingues.Or je n’ai trouvé que de très peu informations géologiques sur cette région, ayant étudié la géomorphologie pendant environ un an à l’université, et à l’aide de mes cours d’une carte géologique trouvé dans un Atlas, j’ai émis une hypothèse que voici :

Meteores

Les Météores sont d’immenses pitons rocheux qui ont émergé et ont été formé par l’action de différents agents :

  • météorologique agent d’érosion éolien et hydrologique
  • morphogénique :séismes, métamorphique
  • tectonique, poussée, charriage

Ces blocs rocheux ont été formé il y a de cela 25 millions d’années durant l’ère Cénozoique.

Cette période a démarré environ il y a 70 millions d’années, nous y sommes encore.

Durant cette ère pendant la période tertiaire, en dernière phase de la dernière ère de Glaciation de l’ère Mésozoique ‘ 225 – 70 millions d’année’, c’est la période du plissement alpin.

Lors de la phase de déglaciation, qui a duré des millions d’années le profil topographique de la région a été modelé et incisé par de nombreux glaciers formés par la dernière période de glaciation, lors de la fonte de ces glaciers qui a durée des milliers d’années, des cours d’eaux à débit torrentiels ont pris forme et sont à l’origine des formations de types karstiques dans la région.

En effet la région est également renommée pour ses nombreuses caves et grottes naturelles, dans lesquelles les premiers ermites grecs s’y sont réfugiés.

Le profil topographique a continué à évoluer vers le milieu de l’ère cénozoique pendant la période tertiaire 25 millions d’années et à être modelé et sculpté par de multiples cours d’eaux à profils torrentiels, qui ont apportée par leurs débits des masses considérables d’alluvions et conglomérats dénommés poudingues. Tout ces agglomérats paraissent assez visiblement sur les parois des falaises le tout a été lié comme lorsqu’on lie du ciment avec de la pierre, je fais cette comparaison car il s’agit certainement du même mécanisme. Pour fabriquer du béton il faut un du ciment dans la nature cela peut être de l’argile ou une autre matière rocheuse, du sable dans la nature également le sable peut être apporter sous forme éolienne par le vent ou par l’eau les alluvions et enfin de l’eau. apporté par la nature par les cours d’eaux . Le tout a ensuite séché et modelé et incisé par les agents météoriques.

L’action éolienne et pluvieuse sont également à l’origine de la formation de ce mystère géologique, j’ai pu observé en m’y promenant de nombreuses ravines creusées par ceux-ci. Le vent le matin était fort et froid alors que nous étions au mois d’août je vous laisse imaginer le froid en hiver, et les vents pouvant exister dans ces régions en hiver.

Ces différentes actions naturelles sont sans doute à l’origine de la formation des Météores.

L’une des dernièrs exemples de ces cours d’eau à débit torrentiel dans la région est la rivière Pineios, sa source se situe au mont Pinde, ce cours d’eau après quelques kilomètres a creusé une cluse entre les Météores dont le relief d’origine a sans doute été formé lors de la poussée hercynienne durant l’ère Paleozoique et le mont Pinde formé par la poussée alpine durant l’ère Cénozoique.

Cette région est le lieu de confrontation tectonique majeure de deux ères de formations géologiques où différents agents d’érosion ont contribué à la formation des Météores.

Voilà voici des photos, nous resterons juste une journée nous parons dès le lendemain en car pour Thessalonique.

Découvrez la beauté de cette région en visionnant cette vidéo :

Meteora from TKYSSTD on Vimeo.