Bonjour à toutes et à tous,  pour la rentrée c’est loupée, je repars donc en voyage!!

Après ce bref moment de plaisanterie, je souhaite que vous avez toutes et tous bien voyagés, n’hésitez pas à nous faire part ci dessous en commentaires en liens des articles relatants votre dernier voyage, nous irons regardez et peut être nous inspirer pour de futures destinations.

Alors mon voyage en Serbie a été ponctué de hauts et de bas.

J’ai démarré mon voyage par la rencontre d’un groupe de jeunes français hyper sympas et excités dans l’avion, je n’ai donc pas hésité à leur donner mes conseils sur la visite de Belgrade notamment sur le comportement à adapter avec la douane en Serbie car ils ne rigolent pas.   J’ai déjà vu des touristes se faire refuser l’entrée dans le pays, car ils avaient une attitude un peu  : « je suis le touriste je fais ce que je veux », ça marche peut être ailleurs mais les moments de contrôle de sécurité restent des moments pénibles où il faut savoir garder son calme, son sérieux quelque soit les fouilles ou les contrôles effectués ou demandés, car on ne rigole pas avec la sécurité de nos jours surtout en voyage.

Revenons à ce voyage, j’ai redécouvert la ville de Belgrade pour la quatrième ou cinquième fois, nous avons décidé d’y passer plus de temps et d’y vivre comme des belgradois.

Quoi de mieux que de loger dans un hôtel dans l’hyper centre ville à deux pas du fort du Kalemegdan un lieu que j’apprécie bien, comme vous avez pu le voir en photos.

Première impression de la ville je n’ai pas le même engouement que la première fois peut être la notion de déjà vu, je m’ennuie donc assez vite mais m’acclimate à l’ambiance.

Ensuite la ville a perdu de son charme à mon sens, il y a de plus en plus de touristes, moins de locaux et l’un des atout charmes de la capitale serbe n’existe plus du moins dans l’hyper centre c’est le prix. Tout est devenu relativement cher, moins cher qu’en France mais on s’approche pratiquement des prix exercés dans de grandes capitales européennes telles qu’ Athènes, Moscou, Saint Petersbourg.
D’ailleurs une grande majorité de belgradois fuient la capitale en été, les kafanas : ‘ restaurants d’ambiance dotés de la culture locale ferment pour fuir les touristes’.

Qui dit plus de tourisme dit une ambiance complètement différente, l’ambiance se tarrit vers 22h00 car chuut sa dérange Mr et Mme tout le monde qui veulent faire la visite du Kalemegdan tôt le lendemain, bref je n’en tarit pas des loges sur certains touristes qui croient venir faire leur loi dans un pays qui n’est pas le leur et qui par leurs exigences cassent une culture locale et une ambiance qui désormais n’existe presque plus à Belgrade.

Il y’a quelquechose que je ne supporte pas ce sont les touristes qui passent que une ou deux journées dans une ville et qui se plaignent ensuite du bruit que fait tel ou tel bar ou du bruit d’ambiance de telle avenue, maintenant Belgrade est une ville morte dans le centre ville , les splavs s’emplissent d’une nouvelle culture cosmopolite aux mets et boissons et tarifs  également cosmopolites. L’ambiance n’y est plus, les belgradois n’en profitent plus car c’est trop cher ce sont des lieux qui deviennent privatisés pour les plus fortunés et également les touristes!

Alors heureusement que cette année nous avons eu quand même de quoi faire, location de vélo et promenade à Ada Cigagnia , découverte de la ville avec une guide  même l’ambiance à Ada Cigania a changé plus de musique à fond, délaissé par les serbes, les prix ont augmentés, quel dégât le tourisme de masse!!

Bilan du séjour et ce n’est que l’avis du Worldgeographe : la Serbie ça coute de plus en plus cher et pour moins d’attractions et d’activités à voir ou à faire que dans d’autres villes touristique.

Les prestataires de certaines activités sont froid et boude les touristes l’humeur et l’ambiance générale est plutôt chaotique.

Pour deux semaines à deux nous en avons eu pour plus de 2000 euros. Ce qui est relativement très cher pour cette destination. L’intérêt même du voyage dans les balkans n’existe plus et je déconseille fortement d’explorer le pays ou les Balkans sans être accompagné de gens locaux ou de guides.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s