L’agence américaine océanique atmosphérique, ainsi que la Nasa ont confirmé que l’année 2014, fut l’année la plus chaude depuis 1880.

Les températures moyennes mesurées au sol et sur les océans ont enregistrées une hausse de la moyenne de plus de 0.69° Celcius.

Selon ces même scientifiques, la hausse des températures sont dues à l’accroissement des émissions de gaz à effets de serre, dû à l’augmentation des activités humaines sur la planète.

Selon le climatologue John Tuchker, les humains contribuent à ce phénomène en brûlant des combustibles fossiles ‘ charbon, pétrole, gaz’.

L’acroissement des cheptels et des élevages de bétail, du à la hausse de consommation de viande carnée sur la planète, contribue également  à l’augmentation de ces gazs à effet de serre.

Selon ces mêmes scientifiques, sans un changement rapide dans la production énergétique mondiale la hausse du thermomètre sur la planète sera comprise entre 3.7° et 4.8° celcius à l’horizon 2100.architecture à Bâle

Afin de remédier à ce problème majeur environnemental, il est primordial que l’humain revoit sa façon de produire, de consommer, de se déplacer. Le rôle de l’éducation des futurs générations aura un facteur décisif quant au devenir de la planète.