Nijni-Novgorod est une unité de la fédération russe elle comprend 48 rayons, 27 villes dont 13 hors rayons, 71 communes urbaines dont 6 en agglomération. L’oblast s’étend sur une superficie de 74 800 km2, l’oblast accueille 3 657 700 habitants soit une densité démographique de 48,89habitants au km2. Le chef lieu de la région de Nijni-Novgorod est la ville de Nijni-Novgorod, la ville se situe au confluent de la Volga et de la Oka, coté sud aux points de coordonnées géographiques suivants : (56,20°N de longitude, et de 44° E de latitude’).

I.Situation géographique de l’Oblast de Nijni-Novgorod.

La région s’étend dans le sens Nord Sud sur 400 kilomètres de part d’autre de la Volga ; la largeur de la région est  de 180 kilomètres. La partie Nord Est de la région est la rive gauche de la Volga, elle est très boisée et relativement peu habitée, l’activité de la  région est concentrée sur l’exploitation forestière, et également de l’activité artisanale d’art ‘Khokhloma). La région est drainée par des rivières navigables ou flottables ‘la Ouzola, Kerjents, Vetlouga ‘ . La partie sud de la région est plus aérée, et plus peuplée, elle possède plus de points d’appuis urbains autour de Vyksa, Pavlovo, et Arzamas.

La forêt couvre 43% de la surface, les marais 7à 8%; les podzols dominent, les podzols sont des sols formés, sur une roche mère siliceuse, couverte d’une végétation acidifiante. Les températures sont fraîches en moyenne en hiver les températures atteignent – 12 ° Celsius et en été les températures avoisinent le 20° Celsius.

La région sud est de l’oblast de Nijni-Novgorod souffre de sécheresse, moins de 500mm de pluies par an. L’oblast de Nijni-Novgorod a su exploiter les ressources naturelles et ses conditions géographiques, en transformant la région en un véritable vivier d’activités industrielles.

Le centre historique avec un Kremlin, musées, attractions régionales comme Boldino, le domaine familial de Pouchkine, Diveevo, important centre orthodoxe, le parc régional naturel de Kerjenski. Cependant, Nijni Novgorod souffre de l’absence d’infrastructures d’accueil adaptées et de qualité.

L’oblast de Nijni Novgorod possède des infrastructures relativement développées qui lui permettent de communiquer facilement avec les autres régions russes. Le couloir de transport européen routier Berlin – Varsovie – Minsk – Moscou a été récemment étendu jusqu’à Nijni-Novgorod. Des voies ferrés illustrent également la région et l’oblast de Nijni-Novgorod. L’oblast de Nijni Novgorod possède 1 300 km de voies ferroviaires, dont la densité est 3 fois supérieure à la moyenne russe.

La partie Nord Est de la région rive gauche de la Volga est servie par la voie ferré de Kirov, la voie ferrée Moscou-Kazan traverse la région d’ouest en est. L’oblast compte plus de 13 000 km de routes, dont la densité est deux fois supérieure à la moyenne russe. Les transports fluviaux sont développés : les deux affluents de la Volga, Oka et Soura, sont navigables. Nijni Novgorod est un port important de la Volga, l’oblast compte 900 km de voies navigables.

L’aéroport international de Nijni Novgorod, situé à 12 km de la ville, assure les vols à destination de tous les pays de la CEI et de l’Allemagne (Lufthansa). Nijni Novgorod est reliée à Moscou 2 fois par jour par le Transsibérien (7 h de trajet).

L’oblast de Nijni-Novgorod démontre sa capacité à exploiter la moindre parcelle de son territoire afin d’y développer une activité économique intéressante , cependant l’oblast ne se désintéresse pas de sa culture, son histoire, sa religion. L’oblast de Nijni-Novgorod s’intéresse également au domaine de la recherche et l’enseignement supérieur, en effet l’oblast est équipé de nombreuses installation universitaire et de laboratoires de recherches.

Culture et société de l’oblast de Nijni-Novgorod

L’oblast caccueille 3657 700 habitants près de deux millions d’habitants sont des travailleurs industriels. La ville de Nijni-Novgorod est une capitale intellectuelle et commerciale, elle accorde néannmoins malgré son importante activité industrielle, une importance à maintenir une activité culturelle dans la région avec l’existence de plusieurs musées, théâtres, instituts de recherche et établissements universitaires. L’université existe dans la région et plus principalement dans la ville de Nijégorod depuis 1918. L’Université d’État Lobachevskyde Nijni Novgorod est classée parmi les cinq plus grandes universités de Russie. Les 92 établissements professionnels de la ville diplôment chaque année plus de 15 000 étudiants, dont près de 6000 ingénieurs.

Plus de 100 établissements travaillent dans le domaine de la recherche fondamentale et appliquée, parmi lesquels le Centre fédéral de recherche nucléaire (Sarov), 6 instituts de recherche de l’Académie des sciences russe, 17 Universités et grandes écoles, des bureaux d’études et des laboratoires, 300 PME. La ville compte 20 écoles scientifiques (5ème place en Russie), spécialisées notamment dans la radio physique, l’électronique, la physique nucléaire, les lasers, la chimie, la microbiologie et la cardiologie. En grande majorité la population de l’oblast est occupé aux deux tiers par des d’ouvriers , qui travaillent dans la région et le bassin industriel, l’autre tiers de la population réparti son activité entre études et travail.

Les activités tertiaires, s’oriente vers les activités de la finance, Nijni Novgorod compte 82 banques commerciales, dont 18 banques régionales, ce qui place la région parmi les 10 premières régions russes. La région accueille également une bourse des valeurs, 40 sociétés d’investissement, dont Troïka-Dialog, Aton, et plus de 50 sociétés d’assurance.
L’autre partie de la population de l’oblast occupe des postes d’ouvriers agricoles ou forestiers dans le secteur primaire .

Le passé historique de l’oblast de Nijni-Novgorod permet à la région d’accueillir en son sein un Kremlin de 1500-1511 avec onze des treize tours originelles et de nombreux monuments des 16ème et 18ème siècles, une muraille, des habitations traditionnelles, mais également un importance centre religieux orthodoxe.

II. ‘HISTOIRE REGIONALE de l’oblast de Nijni-Novorod

L’oblast de Nijni-Novgorod a formé selon les époques le premier appui ou les premiers arrières de Moscou, d’abord par la marche contre les Tatars, puis l’oblast fut une base de reconquête contre les Polonais au temps des troubles’ ‘Minime et Pojarski libérent Moscou en 1612, l’oblast de Nijni-Novgorod est un lieu de commerce avec la Sibérie et les steppes russes, l’espace devient progressivement à notre époque un espace expérimental de la privatisation. Le chef lieu de l’oblast est la ville de Nijni-Novgorod , la ville a été fondée en 1221 par le prince de Vladimir-Souzdal, avant de devenir le chef lieu de la principauté de Souzdal-Nijni-Novgorod en 1350, puis de passer sous l’autorité de Moscou en 1392 , la première muraille que l’on peut apercevoir autour de la ville date du 14ème sièce.

La ville s’est imposée comme très ancienne place de contact entre la Russie de Moscou et les confins sauvages de l’Asie. Elle a acceuilli en 1817 les foires de Makariev. Il reste un Kremlin de 1500-1511 avec onze des treize tours originelles et de nombreux monuments des 16ème et 18ème siècles.

Quelques dates importants de la ville de Nijni-Novgorod:

La ville était réputé pour la foire annuelle la plus importante au monde qui s’y tenait tous les ans depuis 1817 et qui pendant plusieurs siècles a été le trait d’union entre le commerce de l’Europe et celui de l’Asie.

Nijni Novgorod, en traduction littérale Basse-Neuve-Ville a été fondée en 1221 par Youri II Vsevolodovich.

  • 1377 : Des hordes tatares et mongoles prennent Nijni Novgorod, au cours de la bataille sur les rives de la rivière Piana, les troupes russes subissent de lourdes pertes face au fils du chef de la horde, Arapchi. Nijni Novgorod est incendiée.

  • 1392 : Pendant la période du joug tatar, Basile Ier unit la principauté de Nijni Novgorod à celle plus puissante de Moscou.

  • 1817 : La foire de Makarievsk est déplacée sur la berge en face de Njni, alors cette foire prend le nom de foire de Nijni Novgorod. Grâce à son établissement, la ville connaît un développement économique rapide.

  • 1849 : Un important centre industriel est construit dans les environs de Nijni Novgorod, à Sormovo.

  • À partir de 1850, l’usine produit des bateaux, et jusqu’à la Révolution de 1917 diversifie ses activités notamment avec la production de wagons, de locomotives, de tramways et de diverses autres machines. Grâce à son usine, Sormovo devint rapidement un grand centre d’activité industriel.
    À l’époque soviétique, la ville devint un très important foyer industriel (constructions automobiles, tracteurs, nombreuses industries auxiliaires) ainsi qu’un nœud de communications, et la population s’accrut considérablement, jusqu’à en faire la quatrième de Russie. La ville, rebaptisée Gorki en 1932, du nom de l’écrivain Maxime Gorki qui y était né en 1868, fut par ailleurs déclarée « ville fermée » (c’est-à-dire fermée aux étrangers). Ce qui ne pouvait que tuer définitivement la foire. C’est à Gorki que fut assigné à résidence entre 1980 et 1986 le physicien nucléaire et dissident Andrei Sakharov.

  • 1991 : Aprés la dislocation de l’Union Soviétique, la ville reprend son nom intial : Nijni Novgorod

III . Activité industrielle et économique florissante dans l’oblast de Nijni-Novgorod

Activité industrielle

L’activité économique de la région se concentre également autour de son chef lieu la ville de Nijni-Novgordod, où l’on peut retrouver une activité économique florissante , une activité industrielle telle que les industries automobiles, mais également des industries mécaniques voir même des raffineries. Nijégorod ou ‘Nijni-Novgorod’ formeune grosse conurbation industrielle avec les villes satellites régionales : Balakhna et Zavoljié au Nord, Djerinsk à l’ouest, Kstovo au Sud, Bor à l’est. Un exemple type de la région de Nijni-Novgorod est la ville industrielle de Nijégorod, elle accueille une grande usine de voitures et de camions l’usine GAZ qui existe depuis 1932 , la firme compte plus de 100 000 salariés en six usines. Beaucoup de sous traitants de l’industrie mécanique, tels LEAR sous traitant étasunien pour la conception et la fabrication des sièges automobiles, c’est la 13ème firme industrielle de Russie en 1998 par le chiffre d’affaires.  La ville Nijégorod ‘Nijni-Novgarod’ est aussi un haut lieu de l’activité aérospatiale, et une zone d’activité aéronautique , les constructions aéronautiques MIG en sont un exemple, principalement ‘Mig-Sokoi’ crée en 1932. La ville accueille également une fabrique d’armes Bourévestnik ‘non privatisable’, mais également une usine NMZ ‘Machinostoîtelny zavod’ qui allait de l’artillerie aux réacteurs nucléaires pour sous marins. La région de Nijni-Novgorod est également un grand centre de construction navale, ‘hydroglisseurs Alexeev et également le grand chantier Sormovo, en banlieue nord de la ville de Nijni-Novgordo, cette zone industrielle à Sormovo dispose d’une aciérie. Ancien bassin d’armement de l’ancien bloc soviétique, de nombreuses anciennes usines d’armement se sont actuellement reconvertis vers les activités de productions marchandes, tels que la production de machines à laver VOLNA ou la production de bières et de fromages.

La région accueille également de nombreuses industries sidérurgiques mais également métallurgiques tels que l’ETNA. La ville de Nijégorod accueille également des industries sylvicole : le bois, avec la présence d’une activité lié à la papeterie, et à la chimie du bois ‘ 7800 salariés’  , la fabrication de meubles. Nijégorod est également un grand centre d’industrie agro-alimentaire, avec une tradition d’huile et de graisse, une des plus grosses beurreries de la région et du pays y est installée ‘plus de 1000 salariés’, mais également une brasserie, un fabricant de champagne, confiseries, des usines d’embouteillages de COCA COLA, PEPSI COLA, pâtes alimentaires ‘VERMANI’, produits carnés ‘NIKO’ . Comme vue précédemment la région présente un fort attrait industriel,  un passé régionale militaire notable ; l’oblast de Nijni-Novgarod a su profiter de l’attrait capitalistique pour reconvertir l’activité de l’oblast ; ces nouvelles activités ont su redonner du dynamisme à la région et susciter un nouvel élan économique et financier.

Activité économique

En 2006, le PRB ‘Produit Régional Brut’ a représenté environ 380,9 Md RUR (soit 1,7% du PNB russe). L’activité rurale régionale se résume autour de l’activité forestière, mais également autour de l’élevage, la culture des pommes de terres, et de grains, les produits animaux restent cependant majoritaires assurant les deux tiers de la valeur crée et des richesses agricoles produites. Le produit agricole annuel est de l’ordre de 1 Million de tonnes de grains, et autant en pommes de terre; également la même quantité en lait, presque le double en viandes. L’activité économique régionale s’oriente également vers l’activité touristique, le tourisme bénéficie des plans d’eau de la Volga, des bois et de quelques sites agréables dans les vallées du Sud.

La région de Nijni-Novgorod détient un véritable héritage industriel liée à l’activité du bois mais également à l’industrie mécanique, notamment l’automobile, la sidérurgie et la métallurgie. L’essentielle activité économique et industrielle se concentre sur l’axe de la Volga et l’agglomération de Nijni-Novgorod qui avec, Balkhna, Dzerjinsk, Bor et Kstovo, voir un peu plus loin au nord de Bogordsk, Gorodets et Tchkalovsk, entre lesquels s’échangent les mouvements quotidiens de travailleurs et qui forment un actif bassin industriel aux parties complémentaires, le bassin industriel et économique rassemble à lui seul environ 2 millions d’habitants sur les 3 millions d’habitants peuplant la région. La région de Nijni-Novgorod entretient des contacts économiques et culturels étroits avec la France. Les projets d’investissement des sociétés françaises Saint-Gobain, Onduline et A. Raymond qui créent des entreprises industrielles sur le territoire de la région de Nijni-Novgorod serviront d’exemples de coopération réussie dans le domaine des investissements.

A/Relations commerciales extérieures avec la France

Les contacts sociaux et culturels entre la région de Nijni-Novgorod et de la France seront illustrés par l’exemple de la coopération entre Nijni-Novgorod et Grenoble, villes jumelées, ainsi que celui du partenariat avec les Universités de Paris, Grenoble, Rouen, Toulouse et Perpignan. L’Alliance Française travaille à Nijni-Novgorod depuis 2001. Un Consulat honoraire français y est ouvert en 2010. Des articles d’artisanat populaires ornent l’exposition régionale feront connaître aux visiteurs les traditions culturelles et historiques de la région de Nijni-Novgorod, renommée grâce à la peinture de Khokhloma et de Gorodets, ainsi qu’au filigrane métallique de Kazakovo.

En 2009, le chiffre d’affaires des échanges commerciaux entre les entreprises de la région de Nijni-Novgorod et la France a représenté 68,3 millions de dollars US, soit 38,7% de moins qu’en 2008, ralentissement partiellement due à la crise économique. Les exportations de la région n’ont pratiquement pas changé et sont restées au niveau de 2008, soit 17,1 millions de dollars US. Les importations se sont réduites de 45,7% et se sont chiffrés à 51,2 millions d’USD. Le solde de la balance commerciale a été négatif: – 34,1 millions de dollars US. La région de Nijni-Novgorod a exporté en 2009 vers la France principalement du papier à journal et du carton pour 11 millions de dollars US, des articles des constructions mécaniques pour 2,1 millions de dollars US, des articles des métaux ferreux pour 1,5 million de dollars US, du verre et des articles en verre pour 1,3 million de dollars US . La région de Nijni-Novgorod a importé en 2009 en provenance de France principalement des produits des constructions mécaniques et des biens d’équipement pour 18,3 millions de dollars US, des produits de l’industrie chimique pour 15,8 millions de dollars US, des métaux et des articles en métal pour 12,1 millions de dollars US, de l’alcool pour 2 millions de dollars US.

La France a investi dans l’économie de la région de Nijni-Novgorod 1,5 million de dollars US en 2004, 11,1 millions de dollars US en 2005, 11,3 millions de dollars US en 2006, 29,4 millions de dollars US en 2007 et 8,3 millions de dollars US en 2008.
Base contractuelle. Un Accord de coopération entre la région de Nijni-Novgorod et le Département des Bouches-du-Rhône a été signé le 27 novembre 1997.

B/Coopération entre les entreprises de Nijni-Novgorod et les sociétés françaises

1.Depuis octobre 2004, la société NovaCard (le principal producteur russe de cartes en plastique) coopère avec la société française Oberthur Card Systems, le leader mondial spécialisé dans la  conception et la fabrication des cartes à puces et le plus grand fournisseur mondial de cartes Visa et MasterCard.

2.En 2008, le groupe de sociétés Avtokomponent a été nommée fournisseur de rétroviseurs pour les voitures Renault Logan (produites à l’usine Avtoframos, Moscou) et un travail d’organisation de la production est en cours.

3. Les sociétés TFK Avtotekhimport et Agrodok coopèrent avec les sociétés françaises Serap, Manitou et Kuhn spécialisées dans les livraisons à la région de Nijni-Novgorod d’équipements pour l’industrie laitière, de chargeurs automoteurs télescopiques et de matériel de stockage de fourrage et de culture du sol.

4. La société MERANN coopère fructueusement avec les sociétés Alcatel-Lucent et Nortel dans le domaine de la conception et de la production de logiciels. Depuis 2005, la société MERANN a le statut de principal fournisseur de la société Nortel.

5. La société française Technip, leader mondial de l’ingénierie et des technologies dans l’industrie du pétrole et du gaz, est le concepteur principal de l’usine de production de PVC (la société RusVinyl) d’une capacité de 330.000 tonnes par an dans le district de Kstovo.

6. En avril 2009, la Société métallurgique unifiée et la société pétrogazière française Total ont signé un contrat aux termes duquel la société Usine métallurgique de Vyksoun a lancé en août 2009 la production de 2.000 tonnes de tubes de large diamètre pour la construction d’un gazoduc au Nigéria.

7. Depuis mars 2009, la société Avtokomponenty – Groupe GAZ coopère avec la société française Sifcor – le plus grand fournisseur de produits forgés – en vue d’organiser la coproduction de pièces de forge des vilebrequins. En outre, la société Avtokomponenty – Groupe GAZ entretient des contacts avec la société Faurecia pour coopérer dans le domaine de la conception du neutralisateur et d’organiser les livraisons à l’Usine automobile de Gorki de pièces pour le système d’échappement de gaz usés, ainsi qu’avec la société Valeo pour les livraisons de tambours de frein.

C/Entreprises avec la participation du capital français

  • 1. La banque Société générale Vostok a ouvert en décembre 2005 une représentation à Nijni-Novgorod. L’ouverture de la filiale a eu lieu le 19 avril 2007. Il y a actuellement trois sections et une filiale de cette banque dans la ville.

  • 2.En 1999, la société BPB (depuis 2005, elle fait partie de la compagnie Saint-Gobain) a gagné un appel d’offres lancé par le gouvernement de la région de Nijni-Novgorod pour le droit d’exploiter le sous-sol du gisement de gypso-anhydrite dans le district de Pavlovsk (ses réserves de gypse sont estimées à 35 millions de tonnes, celles d’anhydrite à 10 à 12 millions de tonnes).

  • Le 3 juillet 2007, le gouvernement de la région de Nijni-Novgorod et les responsables de la compagnie Saint-Gobain ont signé un accord de coopération en vue de développer le secteur des matériaux de construction.

  • Le complexe industriel Saint-Gobain dans lequel la société investit plus de 70 millions d’euros et qui se trouvera près du village de Gomzovo (dans le district de Pavlovsk) produira, après avoir atteint la puissance prévue en 2010, environ 30 millions de mètres carrés de plâtre cartonné par an. L’entreprise créera près de 200 emplois supplémentaires.

  • 3.La société IVK a été enregistrée en janvier 2007 dans la ville de Gorodets (le fondateur est la société NPO Itelma, Moscou). L’inauguration du premier bâtiment dans lequel on produit des cordons tressés pour les entreprises automobiles russes a eu lieu le 13 novembre 2007. Un nouveau bâtiment de production d’une surface de 4500 m2 a été mis en service pour créer une coentreprise avec la société Valeo (France), ce qui sera suivi de la construction d’ouvrages d’une surface de 13.000 m2. Le montant des investissements est de 200 millions de roubles (5.314.741 euros).

  • 4. La société A. Raymond envisage d’investir 223 millions de roubles (5.925.658 euros) dans la construction d’une usine de production de pièces de fixation pour le secteur automobile et d’autres secteurs de l’industrie dans le parc Dzerjinsk-Vostotchny. En janvier 2008, la filiale de la société – Raymond Rus – a été ouverte dans la région de Nijni-Novgorod. En octobre 2008, un protocole d’intentions a été signé entre le gouvernement de la région et la société Raymond Rus.

  • 5.La cérémonie d’ouverture d’une usine de tôles de la société française Onduline a eu lieu le 10 juillet 2008. L’usine occupe 10 hectares du territoire de l’usine automobile de Gorki. Le montant des investissements dans le projet est de 747 millions de roubles (19.839.704 euros). On a crée une centaine de nouveaux emplois au revenu moyen de plus de 27.000 roubles (717 euros). Durant la réalisation du projet, l’investisseur bénéficiera de 94 millions de roubles (2,5 millions d’euros) de facilités d’impôt sur les biens et celui sur les bénéfices.

  • 6. La première section de la banque BNP Paribas s’est ouverte en août 2008 à Nijni-Novgorod. En ce moment, déjà trois sections de cette banque travaillent dans la ville.

  • 7.Les entreprises suivantes avec la participation du capital français travaillent aussi sur le territoire de la région: la société Datavision CIS (logiciels, consultations dans le secteur IT), la société Air Liquide Kstovo (gaz industriels), la société Excel Industrial Russie (commerce de gros de machines, d’appareils, d’équipements d’usage industriel et spécialisé), la filiale de la société Schneider Electric (production, vente et entretien du matériel électrique de marques universellement connues Merlin Gerin et Telemecanique pour la construction, l’infrastructure, l’industrie et l’énergie électrique).

Mesures destinées à développer la coopération entre la région de Nijni-Novgorod et les partenaires français en 2010

Une délégation de la région de Nijni-Novgorod conduite par le vice-gouverneur M. Anglitchaninov a participé au marché international annuel des professionnels de l’immobilier (MIPIM), les 15 et 16 mars 2010 à Cannes.

Lors de cette visite, on a présenté le projet de modernisation de l’aéroport de Nijni-Novgorod et celui de construction du stade sur le Canal d’aviron à Nijni-Novgorod. Des négociations ont eu lieu avec les responsables des sociétés suivantes:

Source :Site de l’ambassade de France

http://www.ambafrance-ru.org/france_russie/spip.php?article7214

Toute cette activité commerciale, économique et industrielle requiert la nécessité d’appliquer une politique d’aménagement du territoire strict dans le respect des mesures de sécurité mais également préserver le patrimoine historique et le cadre historique de la ville de Nijni-Novgorod.

L’oblast est donc équipé de nombreuses infrastructures routières, ferrovières, et aéroportuaires.

CONCLUSION

L’exemple de Nijni-Novgarod est le parfaite exemple de la nouvelle politique économique de la Russie, cet essor économique et commerciale démontre parfaitement l’ouverture de la Russie vers le monde capitaliste ; comment ne pas s’enthousiasmer devant une véritable activité et ce véritable engouement de cette région?

Cependant les derniers événements économiques mondiaux devraient sans doute calmer l’enthousiasme et l’engouement de la Russie, du moins pour un petit moment ; comment la Russie surmontera elle l’effet révolver de la crise économique, quelle nouvelle politique ajustera elle?

La nouvelle politique de Poutine connait du succès et ceci quelle que soit les décisions entreprises, l’exemple de Nijni-Novgarod en est le parfait exemple; cependant un pays vaste comme la Russie ne se gère pas de la même manière qu’un pays d’une plus petite superficie, le devenir de la Russie est entre les mains des russes et bien que des russes ; l’histoire de la Russie le démontre assez bien.

Sources Bibliographiques:

-Atlas géographique par G.Seret Edition Erasme p.69

-La Russie Dictionnaire géographique de Roger Brunet Edition CNRS-Libergéo-La Documentation Française.p241 à 247

Sitographie:

Ambassade france:

http://www.ambafrance-ru.org/france_russie/spip.php?article7214