La Wilaya de Blida est une collectivité publique territoriale algérienne située au nord de l’Algérie regroupant 25 communes.

La densité démographique évolue entre 1998 et 2008 dans toutes le communes de ce territoire algérien.

Cependant cette évolution est différente selon les communes, les villes qui connaissent les plus fortes évolutions démographiques sont :

  • la ville de Boufarik avec +1284 habitants au km2 en 10 ans

  • la ville de Ouled Yaich est fortement peuplée en 2008 avec 87125 habitants, elle connaît également une évolution notable de son nombre d’habitants au km2 soit 2240 habitants au km2.

    La commune de Blida, qui est la plus fortement peuplée avec 163586 habitants, elle ne connaît pas une forte évolution de sa densité démographique soit +364 habitants au km2

Les communes, qui connaissent le moins d’accroissement de leur densité démographique sont :

-Chrea avec +4 habitants au km2 en 10 ans et une population en 2008 de 783 habitants et la commune de Souhan avec une évolution de 2 habitants aux km2 supplémentaire en 2008 et une population de 260 habitants.

On observe sur la carte de la densité des communes en 2008, que les communes les plus densément peuplées sont :

  • Ouled Yaich avec une densité de 6215 habitants au km2 et une population de 87129 habitants répartis  sur une surface de 14,02 km2 .
  • Blida avec une densité de 3071 habitants au km 2 et une population de 163586 habitants répartis sur une commune de 53,26 km2.
  • Beni Merad avec une densité de 2218 habitants au km2 et une population de 34860 habitants répartis sur une commune de 15,72 km2.

L’évolution de la densité démographique n’ est pas conforme  à la superficie de la commune comme normalement il devrait être. Les communes avec une grande superficie de territoire ne connaissent pas un attrait particulier, bien au contraire ce sont souvent les plus petites communes avec un petit territoire, qui connaissent les plus fortes évolutions telles que la commune de Ouled Yaich avec 14,02 kilomètres carré et Beni Merad.

Cette évolution doit être dépendante d’autres facteurs tels que les installations, les équipements routiers et différentes infrastructures administratives ‘gare, routes, autoroutes, hôpitaux ; la proximité de ces communes à la capitale Alger peut expliquer cet attrait de masse, des bassins d’emploi à proximité des communes citées peuvent également en expliquer les raisons.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s