Arrivée vers les deux heures du matin, je n’ai pu rien percevoir de la beauté du paysage et de l’ile, j’ai vraiment hâte de voir cette si belle île, nous arrivons à l’hôtel composé de petits studios, les gérants nous attendent, on nous offrent une bouteille d’eau pour la nuit et nous entrons dans la chambre assez simple mais confortable.


Quelques heures de sommeil et Santorin m’attends, j’ai vraiment hâte de découvrir l’île et ses petits joyaux.
La plage de Périssa est très belle , il faut être un fakir pour pouvoir marcher sur le sable composé de cendres volcanique noir qui très très chaud.

Il est 18h00 nous décidons donc de nous lancer dans la
randonnée, période de la journée la plus propice à faire une randonnée en juillet, il est recommandé bien sur de penser à prendre un téléphone portable avec le numéro des secours, ainsi qu’une bouteille d’eau.

Ceci après une petite vingtaine de minutes de marches aux alentours des 150 mètres d’altitude le panorama est exceptionnel.
Nous découvrons que le sentier nous mènent en fait sur le site de l’ancien Thera, site archéologique regroupant de nombreux vestiges et restes archéologiques de temples et de sanctuaires dressés il y’a bien des milliers d’années:
Le panorama est génial, le vent est fort on a mis 1 heure a peu près pour monter, il faut penser à redescendre avant la tombée de la nuit.


21 Juillet 2011

J’avais repéré quelques jours plutôt un village pas très loin de Périssa, ce village me semblait super intéressant à visiter. Nous décidons donc de partir à son exploration. Sur le chemin on peut observer des vignes typiques de l’ile de Santorin, elles sont plantées à même le sol suivant  une technique toute particulière qui permet malgré la sécheresse permanente durant l’été de cultiver du très bon raisin.
Le Mezzo, ou le Vinsanto sont des vins sucrés succulents, ils font la spécialité vinicoles de l’île.  La technique consiste à entourer le pied de vigne de pierres ponces, ces pierres retiennent  le peu d’humidité de la rosée du matin,  le pied de vigne s’en servira de réservoir pour puiser l’eau qui lui sera nécessaire dans la journée.

Après une marche d’une heure environ nous découvrons l’une des plus anciennes villes de l’île de Santorin : Emporio, cette ville fortifiée a joué dans le passé et dans le développement de l’ile un rôle commercial de première importance.

Nous entrons dans la vieille ville par un chemin réservée sans doute aux autochtones, nous découvrons des escaliers des ruelles étroites ne pouvant laisser passer qu’une seule personne, c’est calme, il fait frais, on est privilégiés.

Dans ce dédale de ruelles en levant un tout petit peu la tête on peut voir ce charmant clocher de l’église orthodoxe St Nicolas construite sur le site d’un ancien temple voué à la déesse Vassilia, l’église est construite à partir des anciennes ruines du temple trouvées sur le même site.

Je suis ravi nous sommes seuls pas le moindre bruit c’est dépaysant, j’adore le fait de me sentir en quelques sorte
privilégié, nous en avons eu pleins les yeux, nous passons notre soirée sur la terrasse, les vacances viennent tous juste de  démarrer et je suis déjà bien plus que gâter par le charme de cette partie de l’île.

22 Juillet 2011
Le séjour démarre plutôt bien , je me lève tôt  le matin pour
effectuer un entrainement matinal  sur la plage de Périssa, j’en profite également pour admirer un somptueux sunrise ‘lever de soleil’ c’est magique, il fait encore un peu frais, la plage est littéralement déserte, hormis quelques personnes comme moi sur la plage levé pour l’occasion ainsi que  des autochtones affairés à démarrer leur journée de travail.
Voici le levé du soleil, Périssa est le plus bel endroit pour assister à ce majestueux spectacle.

Départ vers Thera ou Fira capitale de l’île de Santorin: il y’a souvent des petits mulets  sur l’île, j’immortalise avec l’animal de compagnie préféré de nos amis les grecs.

Il est vers 19 heures nous arrivons à Fira , l’aller retour en car  n’est pas très cher, il y’a souvent du monde dans les cars, cette fois ci on a de la chance.
A la descente du car je ressent immédiatement à nouveau l’atmosphère citadine,
les voitures circulent, klaxonnent, de nombreux touristes et autochtones discutent rigolent, passent du bon temps, les terrasses des cafés ou des petits restaurants s’emplissent de monde, les affairent tournent, sa sent bon, les visages sont radieux, le stress citadin que l’on connait tous des grandes villes n’existent pas.

Voici mon deuxième ami rencontré sur l’île le mulet de Fira:


Je découvre la belle ville de Fira ,j’adore cette ville sur les hauteurs de la caldeira, ses ruelles tortueuses, sa brouille de commerces , l’activité économique de cette capitale est essentiellement orientée vers le tourisme, le commerce d’art et de luxe en un seul mot j’adore!
Le long des ruelles on trouve, des tavernes,des bars, des restaurants, des joailliers pour les plus riches, je me lasse pas de découvrir ce magnifique travail d’orfèvres, même si je n’ai pas les moyens d’acheter des superbes bijoux, je peux me permettre de rêver un jour de pouvoir en acheter, cette petite ville rassemble en un petit espace de somptueuses richesses économiques, et culturelles.

Le sunset ‘couché du soleil’ a démarré, je peux admirer la magnifique et belle vue et je m’arrête pour contempler et admirer quelques moments ce panorma.

Je me surprend à penser au mythe de l’Atlantide, raconté par Platon, des milliers d’années d’histoire  je reste silencieux  contemplatif.

L’île de Santorin a entièrement été façonnée par l’éruption de l’ancien volcan Palea Kameni,  pour les scientifiques il s’agit d’un des plus dangereux volcans du monde classé parmi les supervolcans toujours actifs.

Il est 22heures 30 nous décidons de retourner dîner à Périssa, arrivée
à Périssa by car, j’aperçois un petit orchestre dans un petit restaurant de la petite ville : le Sirocco, nous nous y rendons, notre premier dîner en Grèce et nous n’allons pas être déçu!
Je commande une assiettes avec des côtelettes et mon amie un assiette
gyros au porc et quel festin, le restaurateur ne lésine pas sur la qualité et la quantité , les côtelettes étaient magnifiquement généreuses et bien réalisées, j’ai
adoré.
Le dîner se finit par un petit apéro maison offert cette journée était
belle .

J’apprends un nouveau mot grec aujourd’hui Kali Orexi ‘bonne
appétit’
Ma dernière journée sur l’île est encore loin, je suis très ravi de
celle ci !
Les 2 jours suivants je les passerai à Périssa avec pour programme
plage, apéros, et détente.

La suite dans ma prochaine partie

PS: vous souhaitez visitez Santorin et vu les prix des billets d’avions dans les grandes compagnies ou les séjours de rêves en agence la semaine vous coûte cher, , c’est simple organisez votre séjour vous même pour cette destination c’est super rentable et plus économique;  il faut viser une vol low cost avec Ryanair vers Kos ou Athènes , choisissez les meilleurs plans de vol avec Vol24.fr puis prendre le blue star ferry en direction de l’île, pour l’hébergement vous avez le choix sur les sites tels que Booking,  quand à moi j’ai séjourné à Villa Spyros à Périssa, l’ambiance est amicale, et les gérants sont super sympa, contacté leurs de ma part , c’est pas cher pour l’emplacement dans l’île à moins de 200 mètres de la plage et bien.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s