Le Soudan est un territoire africain situé en Afrique orientale, cet Etat africain va connaître au cours de l’histoire de profondes mutations.

Situation Géographique

Le Soudan est un pays frontalier avec l’Egypte au Nord,  la Républicaine Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, l’Ouganda et le Kenya au Sud,  le Tchad et la Libye à l’ouest,  par la Mer Rouge à l’Est, et dans sa partie nord par l’Ethiopie avec qui elle possède une frontière  dans la partie sud du pays,

Depuis des siècles, le territoire du Soudan est sans cesse disputé, le contrôle du  Soudan suscite la convoitise de plusieurs tribus autochtones mais également suscite l’intérêt de pays tiers.

La création du Soudan du sud va faire de ce pays un pays totalement enclavé sans accès direct à la mer.

Source image : BBC

La population soudanaise

Le Soudan compte 29.5 millions d’habitants, répartis plus au moins irrégulièrement à travers  le pays, la partie nord du pays est plus densément peuplée que sa partie sud ; la capitale est Khartoum, située au confluent du Nil Blanc et du Nil Bleu, la capitale regroupe quelques activités industrielles notamment des activités textiles. La langue officielle la plus pratiquée est l’arabe et l’anglais, la monnaie utilisée est le dinar soudanais, 49 % de la population est arabe, et la religion la plus pratiquée est l’islam sunnite à 70%.

La population rurale à 70%, cultive la culture et l’élevage dit d’autosuffisance, le Soudan est régi par le climat tropical, et connait donc des saisons alternées de périodes sèches et de périodes chaudes et humides.

La population rurale est concentrée principalement autour de la ville de Karthoum et dans le sud est du pays.

Plus de 500 ethnies composent la population soudanaise : des ethnies musulmanes et chrétiennes, le plus majoritairement chrétienne dans le sud, fidèles au christianisme ou aux religions traditionnelles du Soudan du nord, ces ethnies résistent au modèles soudanais arabo musulman du Nord.

Les différences entre ethnies ont généré des tensions, et de réels problèmes d’identité majeur au sein de la  population.

Naissance de 2 états et plus si affinités…

Le 9 juillet 2011 est proclamée officielle l’indépendance du Sud Soudan, suite au référendum organisé en janvier de la même année,  plus de 98 % de la population ont voté pour l’indépendance du Sud Soudan.

Le Soudan se retrouve donc amputée d’une partie du territoire soit environ 1/3 du territoire.

L’indépendance du 09 juillet 2011, a mis fin aux tensions entre les ethnies musulmanes du nord du pays et des ethnies chrétiennes du sud du pays.

Il est sur qu’à présent le Soudan du Nord doit redéfinir sa place géostratégique et géopolitique au sein de la communauté internationale et de maintenir les relations qu’elle entretenait avec les pays frontaliers.

Source du site : Siwel

Un peu d’histoire

Les conflits au Soudan existent déjà depuis des centaines d’années voir des milliers d’années, nommé anciennement la Nubie, elle fut conquise par les égyptiens au 20 siècles avant JC, soit environ il y’ a  4000 ans.

Au 1er millénaire avant JC la Nubie devin un état indépendant et elle domina même l’Egypte de 750 à 663 avant JC. ‘Dynastie dite ethiopienne’

La Nubie fut ensuite christianisée au VI ème siècle après JC, puis fut conquise progressivement lors des vagues de conquêtes arabo musulmanes.

Elle fut partiellement islamisée au 16ème siècle et divisée en plusieurs états : tel que le royaume de Darfour, qui vivait particulièrement du trafic d’esclaves.

C’est au 19ème siècle que le Soudan connait un tournant intéressant dans son histoire , conquise par l’empire turco égyptiens à la recherche d’esclaves, la conquête va durer quelques dizaines d’années soit de 1820 à 1885.

L’empire britannique est du coté de l’empire turco égyptien, elle va en effet aider l’empire coloniale turque égyptien à écraser les forces arabo musulmanes soudanaises mené par le mahdi ‘ Muhammad Ahmad Ibn Abdallah’ ; l’empire britannique va ensuite  interdire l’islamisation de la partie sud du Soudan afin de diffuser l’éducation et la christianisation, elle va également s’atteler à contrôler la vallée du Nil.

La fin du condominium ‘ Autorité légale et simultanée  de deux puissances sur un même pays’ entre l’Egypte et la Grande Bretagne  établi en 1899 et le Soudan fut rompu en 1951 par l’Egypte, ce qui entraina une guerre civile entre 1956 et 1972.

Avec l’accord de Néguib et Nasser le Soudan va choisir l’indépendance en 1956 , le pays va entrer dans une guerre civile qui va durer à peu près une vingtaine d’années.

La dictature menée par le Maréchal Abdud ‘1958-1964’ succéda celle du général Nemeyri, il accorda en 1973 l’autonomie des provinces révoltées du Sud, par l’instauration d’un état de type fédéral.

La trêve dura une dizaine d’années jusqu’en 1983 où la proclamation d’une loi islamique provoquèrent une nouvelle insurrection des tribus et ethnies du sud.

Dès les années 90 le gouvernement est mise en échec par les guérillas du sud, un coup d’état militaire catapulta à la tête du gouvernement soudanais le général El Bechir, le général El Bechir est actuellement sous mandat international pour crime contre l’humanité au Darfour.

Le Général El Bechir s’est appuyé sur la Libye et l’Iran pour mener des actions de répression des tribus militaires du Sud Soudan.

C’est en 2000 que le Soudan abandonne l’idée d’islamisme dur, le pays se tourne à nouveau vers l’Egypte et les Etats Unis d’Amérique.

Source image : France culture

Le Sud Soudan est donc officiellement déclaré en 2011 54 ème pays africain indépendant.

Cependant la situation dans cette partie du pays est fragile : une densité très faible, une pauvreté grandissante dans les campagnes et autour des villes, des problèmes d’assainissement, une économie quasi inexistante, un taux de mortalité infantile atteignant des seuils à la limite du supportable soit environ un taux de 100 pour 1000, soit 100 enfants sur 1000 n’atteignent pas le seuil des 5 ans d’age; il est important que la communauté internationale réagisse et fasse preuve d’actions solidaires face à ces populations qui voient leurs enfants décimés par les maladies ou les guerres civiles.

Source BBC

Le Sud Soudan produit environ 500 000 barils de pétrole,  cette production constitue 90% des sources de revenus du Soudan du sud.

La présence d’un oléoduc unique qui passe par le Soudan du Nord pose un problème au Soudan du Sud, qui voit ainsi sa richesse prélevée par des impôts et taxes ainsi que  droits d’utilisation de l’oléoduc qui s’étend de Khartoum à Port Soudan.

La découverte de nouveaux points d’extractions dans le Sud Soudan, promet sûrement un avenir économique orienté vers l’exploitation du pétrole,  cependant le manque de structures, d’infrastructures et l’immobilisme de l’Etat fraichement nommé fait qu’aucunes mesures immédiates ne sont prêtes à dynamiser le pays.

Source BBC

D’autres problèmes naissent sur le partage des ressources en eau ‘Nil Blanc, Nil Bleu , Nil’ avec le Soudan du Nord, et l’Egypte qui souhaite la construction d’un canal afin de limiter les périodes de crues et de mieux gérer les crues du Nil.

Conclusion

Le Soudan manque cruellement d’organisation, d’infrastructures, sa population souffre de malnutrition notamment infantile,  le rapprochement vers l’Afrique orientale et notamment vers le Kenya envisage sûrement un avenir meilleur pour sa population, cependant cette transition sera lente et se fera sur plusieurs années.

Interview Café Géographie avec David Blanchon professeur (Université de Paris X), recherche documentaire : dictionnaire Hachette édition 2004

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s